Toutes les informations sur la rhinite allergique

Qu'est-ce que la rhinite allergique ?

Un allergène est une substance qui provoque une réaction allergique. La rhinite allergique, ou rhume des foins, est une réaction allergique à des allergènes spécifiques. Le pollen est l'allergène le plus courant dans la rhinite allergique saisonnière.

Selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), 25% de la population en France souffre de rhinite allergique. Entre 10 et 30% de la population mondiale pourrait également souffrir de rhinite allergique.

Symptômes de la rhinite allergique

Les symptômes courants de la rhinite allergique comprennent :

  • des éternuements
  • le nez qui coule
  • le nez bouché
  • des démangeaisons nasales
  • de la toux
  • un mal de gorge ou des démangeaisons à la gorge
  • des démangeaisons oculaires
  • des yeux larmoyants
  • des cernes sous les yeux
  • des maux de tête fréquents
  • des symptômes de type eczéma comme une peau extrêmement sèche ou des démangeaisons
  • de l'urticaire
  • une fatigue excessive

Vous ressentirez généralement un ou plusieurs de ces symptômes immédiatement après avoir été en contact avec un allergène. Certains symptômes, comme les maux de tête récurrents et la fatigue, ne peuvent se manifester qu'après une exposition prolongée à des allergènes. La fièvre n'est pas un symptôme du rhume des foins.

rhinite allergique eternuement

Certaines personnes présentent ces symptômes que très rarement. D'autres personnes éprouvent des symptômes toute l'année. Parlez en à votre médecin si vos symptômes durent plus de quelques semaines et ne semblent pas s'améliorer.

Quelles sont les causes de la rhinite allergique ?

Lorsque votre corps entre en contact avec un allergène, il libère de l'histamine, un produit chimique naturel qui protège votre corps contre cet allergène. Ce produit chimique peut causer la rhinite allergique et ses symptômes, y compris l'écoulement nasal, les éternuements et les démangeaisons des yeux.

En plus du pollen des arbres, d'autres allergènes courants comprennent :

  • le pollen de graminées
  • les acariens
  • les chats
  • la moisissure
rhinite allergique pollen

Pendant certaines périodes de l'année, le pollen peut être particulièrement ennuyant pour les personnes allergiques. Les pollens d'arbres et de fleurs sont plus communs au printemps. Les graminées et les mauvaises herbes produisent plus de pollen en été et en automne.

Quels sont les types de rhinite allergique ?

Les deux types de rhinite allergique sont la rhinite saisonnière ou rhume des foins et la rhinite persistante ou apériodique. Les allergies saisonnières surviennent habituellement au printemps et à l'automne et sont généralement causées par des allergènes extérieurs comme le pollen. Les allergies persistantes peuvent survenir toute l'année ou à n'importe quel moment de l'année en réponse à des substances à l'intérieur des habitats, comme les acariens ou les chats.

Facteurs de risque de rhinite allergique

Les allergies peuvent toucher n'importe qui, mais vous êtes plus susceptible de développer une rhinite allergique s'il y a des antécédents d'allergies dans votre famille. L'asthme ou l'eczéma atopique peuvent également augmenter votre risque de rhinite allergique.

Certains facteurs externes peuvent déclencher ou aggraver cette condition, notamment :

  • la fumée de cigarette
  • les produits chimiques
  • les basses températures
  • l'humidité
  • la pollution atmosphérique
  • les parfums

Comment diagnostique-t-on la rhinite allergique ?

Si vous avez des allergies mineures, vous n'aurez probablement besoin que d'un examen physique. Cependant, votre médecin peut effectuer certains tests pour déterminer le meilleur traitement et le meilleur plan de prévention pour vous.

Le test cutané est l'un des plus courants. Votre médecin place plusieurs substances sur votre peau pour voir comment votre corps réagit à chacune d'elles. Habituellement, une petite bosse rouge apparaît si vous êtes allergique à une substance.

Le test sanguin in vitro, de type RAST (Radio Allergo Sorbant Test), est également courant. Le RAST mesure la quantité d'anticorps immunoglobulines E dirigés contre des allergènes particuliers dans votre sang.

Traitement de la rhinite allergique

Vous pouvez traiter votre rhinite allergique de plusieurs façons. Il s'agit notamment des médicaments, ainsi que des remèdes maison et éventuellement des médecines alternatives. Consultez votre médecin avant d'essayer toute nouvelle mesure de traitement de la rhinite allergique.

Antihistaminiques

Vous pouvez prendre des antihistaminiques pour traiter les allergies. Ils agissent en empêchant votre corps de fabriquer de l'histamine.

Certains antihistaminiques sont en vente libre comme :

  • Aerius
  • Lévocétirizine
  • Cétirizine
  • Telfast

Parlez-en à votre médecin avant de commencer un nouveau médicament. Assurez-vous qu'un nouveau médicament contre les allergies n'interfère pas avec d'autres médicaments ou conditions médicales.

Décongestionnants

Vous pouvez utiliser des décongestionnants sur une courte période, habituellement pas plus de trois jours, pour soulager la congestion nasale et la pression sinusale. Leur utilisation prolongée peut causer un effet de rebond, ce qui signifie qu'une fois que vous cessez vos symptômes, ils vont s'aggraver. Les décongestionnants populaires en vente libre comprennent :

  • oxymétazoline
  • pseudoéphédrine
  • phényléphrine
  • cétirizine avec pseudoéphédrine

Si vous avez un rythme cardiaque anormal, une maladie cardiaque, des antécédents d'accident vasculaire cérébral, de l'anxiété, un trouble du sommeil, de l'hypertension artérielle ou des problèmes vésicaux, consultez votre médecin avant d'utiliser un décongestionnant.

Gouttes ophtalmiques et sprays nasaux

Les gouttes pour les yeux et les vaporisateurs nasaux peuvent aider à soulager les démangeaisons et autres symptômes liés aux allergies pendant une courte période. Cependant, selon le produit, il se peut que vous deviez éviter une utilisation à long terme.

Tout comme les décongestionnants, la surconsommation de certaines gouttes pour les yeux et le nez peut également provoquer un effet de rebond.

Les corticostéroïdes peuvent aider à combattre l'inflammation et les réactions immunitaires. Ceux-ci ne provoquent pas d'effet de rebond. Les vaporisateurs nasaux stéroïdiens sont couramment recommandés comme moyen utile et à long terme de gérer les symptômes d'allergie. Ils sont disponibles en vente libre ou sur ordonnance.

Consultez votre médecin avant d'entreprendre un traitement contre les allergies afin de vous assurer que vous prenez les meilleurs médicaments pour soulager vos symptômes. Votre médecin peut également vous aider à déterminer quels produits sont conçus pour une utilisation à court terme et lesquels sont conçus pour une gestion à long terme.

Immunothérapie ou désensibilisation

Votre médecin peut vous recommander l'immunothérapie ou des injections contre les allergies si vous souffrez d'allergies graves. Vous pouvez utiliser ce plan de traitement conjointement avec des médicaments pour contrôler vos symptômes. Ces injections diminuent votre réponse immunitaire à des allergènes particuliers au fil du temps. Ils exigent un traitement régulier et à long terme.

Un régime d'injection contre les allergies commence par une phase d'accumulation. Pendant cette phase, vous irez chez votre allergologue pour une injection une à trois fois par semaine pendant environ trois à six mois pour permettre à votre corps de s'habituer à l'allergène contenu dans l'injection.

Pendant la phase d'entretien, vous devrez probablement consulter votre allergologue toutes les deux à quatre semaines sur une période de trois à cinq ans. Il se peut que vous ne remarquiez un changement que plus d'un an après le début de la phase de maintenance. Une fois que vous avez atteint ce point, il est possible que vos symptômes d'allergie s'estompent ou disparaissent complètement.

Immunothérapie sublinguale

L'immunothérapie sublinguale consiste à placer un comprimé contenant un mélange de plusieurs allergènes sous la langue. Il fonctionne de la même façon que les injections contre les allergies, mais sans injection. Actuellement, il est efficace pour traiter la rhinite et les allergies à l'asthme causées par les graminées, le pollen d'arbre, les chats, ou encore les acariens. Tout comme les injections contre les allergies, le médicament est à prendre fréquemment pendant une période de temps déterminée par votre médecin.

Remèdes maison

Les remèdes maison dépendront de vos allergènes. Si vous avez des allergies saisonnières ou au pollen, vous pouvez essayer d'utiliser un climatiseur au lieu d'ouvrir vos fenêtres. Si possible, ajoutez un filtre conçu pour les allergies.

L'utilisation d'un déshumidificateur ou d'un filtre à particules à haut rendement (HEPA) peut vous aider à contrôler vos allergies à l'intérieur. Si vous êtes allergique aux acariens, lavez vos draps et vos couvertures à l'eau chaude à plus de 56 °C (les acariens meurent à partir de cette température). L'ajout d'un filtre HEPA à votre aspirateur et une aspiration quotidienne peuvent également vous aider. Il peut également être utile de limiter l'utilisation de tapis dans votre maison.

Médecine alternative

En raison des inquiétudes suscitées par les effets secondaires possibles, de plus en plus de personnes souffrant d'allergies cherchent des moyens de traiter "naturellement" les symptômes du rhume des foins. Cependant, il est important de se rappeler que tout médicament peut avoir des effets secondaires, même s'il est considéré comme naturel. En plus des remèdes maison, les options peuvent aussi inclure la médecine alternative et complémentaire. L'inconvénient de ces traitements peut être qu'il y a peu de preuves à l'appui pour prouver qu'ils sont sûrs ou efficaces. Le dosage correct peut également être difficile à déterminer ou à obtenir.

Parlez-en à votre médecin avant d'essayer l'une ou l'autre des solutions suivantes :

  • acupuncture
  • irrigation saline nasale
  • miel
  • probiotiques

Bien que ces traitements alternatifs soient dérivés de plantes et d'autres substances naturelles, ils peuvent interagir avec des médicaments et provoquer des réactions. Essayez-les avec prudence et consultez votre médecin avant de les utiliser.

Complications de la rhinite allergique

Malheureusement, la rhinite allergique elle-même ne peut être évitée. Le traitement et la prise en charge sont essentiels à l'obtention d'une bonne qualité de vie avec les allergies. Le rhume des foins peut entraîner certaines complications, dont les suivantes :

  • incapacité de dormir à cause des symptômes qui vous empêchent de dormir la nuit
  • développement ou aggravation des symptômes d'asthme
  • otites fréquentes
  • sinusite ou infections sinusales fréquentes
  • absences de l'école ou du travail en raison d'une productivité réduite
  • maux de tête fréquents

Les effets secondaires des antihistaminiques peuvent également entraîner des complications. Le plus souvent, la somnolence peut survenir. D'autres effets secondaires comprennent les maux de tête, l'anxiété et l'insomnie. Dans de rares cas, les antihistaminiques peuvent causer des effets gastro-intestinaux, urinaires et de circulation sanguine.

Rhinite allergique chez l'enfant

Les enfants peuvent également développer une rhinite allergique, qui apparaît généralement avant l'âge de 10 ans. Si vous remarquez que votre enfant développe des symptômes semblables à ceux du rhume à la même période de l'année, il souffre probablement de rhinite allergique saisonnière.

Les symptômes chez les enfants sont semblables à ceux des adultes. Les enfants développent habituellement des yeux larmoyants et remplis de sang, ce qu'on appelle une conjonctivite allergique. Si vous remarquez une respiration sifflante ou un essoufflement en plus d'autres symptômes, votre enfant peut aussi avoir de l'asthme.

Si vous croyez que votre enfant a des allergies, consultez votre médecin. Il est important de recevoir le bon diagnostic et le bon traitement.

Si votre enfant souffre d'allergies saisonnières importantes, limitez son exposition aux allergènes en les gardant à l'intérieur lorsque le taux de pollen est élevé. Il peut également être utile de laver fréquemment leurs vêtements et leurs draps pendant la saison des allergies et de passer l'aspirateur régulièrement. Il existe de nombreux traitements différents pour aider votre enfant à combattre ses allergies. Cependant, certains médicaments peuvent causer des effets secondaires, même à petites doses. Consultez toujours votre médecin avant de traiter votre enfant avec tout médicament en vente libre contre les allergies.